Le Congrès des Partis arabes condamne la déclaration de Trump sur le Golan syrien occupé

Damas -SANA /   Le Secrétariat général du Congrès des Partis arabes a condamné la déclaration du président américain, Donald Trump, sur le Golan syrien occupé et affirmé que le Golan est un territoire arabe syrien et que la Syrie a le droit de le récupérer.

Dans une déclaration publiée par le Secrétariat général du Congrès des Partis arabes au termes des réunions des représentants des partis arabes dans le cadre de sa 62e session tenue aujourd’hui à l’hôtel Cham à Damas, le Secrétariat a réclamé à toutes les forces illégales qui se trouvent sur les territoires syriens sans l’admission du gouvernement d’en sortir et de soutenir les efforts déployés par l’Etat syrien pour protéger l’unité de ses territoires.

La déclaration a de même condamné les agressions répétées contre la Syrie et appelé à respecter la volonté du peuple syrien et à soutenir le dialogue inter-syrien sans aucune intervention étrangère.

Le Secrétariat a salué la Syrie qui a consenti des grands sacrifices pour  défendre les droits et la dignité de la nation, et l’armée intrépide syrienne qui fait face à une agression visant la Syrie et son peuple, avec un appui direct des Etats-Unis, de l’entité sioniste et de certains pays occidentaux et régimes arabes.

Le Secrétariat a rendu hommage au président Bachar al-Assad qui a mené les batailles les plus difficiles à la place de la nation contre ses ennemis.

La déclaration en outre confirme que le Secrétariat général condamne l’embargo américain injuste imposé à la Syrie, à l’Iran, au Yémen, à Cuba et au Venezuela, ajourant que cet embargo est une agression qui se contredit avec les chartes internationales.

A signaler que les participants avaient de même discuté des questions arabes et des projets tramés contre la région, notamment le soi-disant “Deal du siècle” visant la liquidation de la cause palestinienne.

R.F. /R.B.

Check Also

La délégation de la République arabe syrienne aux pourparlers d’Astana tient une réunion avec la délégation russe