Le feu ravage les champs de blé et d’orge à Jazzera en Syrie

Hassaké- Deir Ezzor – Sana / Les incendies, qui s’étendent d’un lieu à un autre dans les gouvernorats de Hassaké et Deir Ezzor, ont ravagé une grande superficie de champs de blé et d’orge dans les deux gouvernorats et fait perdre la source de vie à des dizaines de familles et paysans qui ont travaillé durant des mois pour récolter leurs moissons.

Depuis deux semaines, les incendies ont commencé à ravager les champs. Des dizaines d’incendies ont éclaté et détruit environ 70000 hectares de blé et d’orge.

Les habitants ont pointé le doigt sur les milices de FDS et ceux qui restent des terroristes de «Daech» d’être derrière ce phénomène qui est le premier en son genre.

Le directeur de l’agriculture à Hassaké Rajab Salameh a indiqué que des cas similaires avaient été enregistrés ces dernières années mais sur des superficies limitées et restreintes, dans les saisons de haute chaleur que connaît le gouvernorat.

Le fermier Dahham Sultan a regretté ce qui se passe et souligné que le paysan n’a rien à faire devant l’incendie car les efforts locaux et les moyens primaires ne peuvent pas l‘éteindre, ajoutant que certaines parties qui contrôlent la zone entravent le recours aux centres de pompiers.

Des sources civiles dans le gouvernorat ont accusé clairement les milices de FDS de provoquer ces incendies pour resserrer l’étau autour les habitants et les obliger à traiter avec eux et à ne pas livrer leurs moissons aux centres gouvernementaux.

Le même cas est dans les zones de Deir Ezzor où se déploient les milices des FDS.

L’un des habitants de  la ville de Sour dans la banlieue nord de Deir Ezzor a indiqué que les incendies qui avaient éclaté dans plusieurs régions du gouvernorat avaient ravagé des centaines d’hectares de blé et d’orge, ajoutant que les milices des FDS, en provoquant les incendies,  punissent les familles qui refusent de se soumettre à leurs ordres.

Les paysans de la région croient que les milices de FDS, ainsi que ce qui reste des terroristes de «Daech» dans la zone  cherchent, en brûlant des terres agricoles, à se venger des paysans qui refusent de leur vendre les moissons et à les obliger à rejoindre leurs rangs.

L.A.

Check Also

Communiqué de presse du ministère des Finances sur la décision du Conseil des ministères sur l’échange de 100 dollars par les Syriens venant de l’étranger

Damas -SANA / Le ministère des Finances a publié un communiqué de presse sur la …