Jaafari : Washington continue à investir dans le terrorisme en Syrie

New York-SANA / L’ambassadeur permanent de la Syrie à l’ONU, Bachar Jaafari, a assuré que les pays occidentaux, en particulier les Etats-Unis, œuvrent pour perdurer la crise en Syrie en poursuivant l’investissement dans le terrorisme, précisant que le fait de trancher la bataille à Idleb est inéluctable en cas de l’échec des efforts politiques dans l’exécution de l’accord de Sotchi.

Dans une interview avec la chaîne de TV al-Mayadeen, Jaafari a dit que le président américain, Donald Trump, avait annoncé à plusieurs reprises le retrait des forces de son pays qui occupent des parties des territoires syriens, mais ce retrait n’avait pas été réalisé jusqu’à présent, car son administration veut perdurer l’investissement dans le terrorisme en Syrie et en Irak afin d’exécuter leurs agendas dans la région en complicité avec le régime turc et les milices dans la zone de Jazira syrienne.

« La soi-disant « Coalition internationale », créée par Washington hors du Conseil de sécurité sous prétexte de la lutte antiterroriste poursuit le soutien au réseau terroriste « Daech » en transférant pour des dizaines de fois les chefs du réseau terroriste et ses terroristes », a-t-il fait noter.

Jaafari a indiqué que le régime turc facilite dès le début de la crise l’infiltration des terroristes via ses territoires vers la Syrie et soutient toute forme de terrorisme mondial et de réseaux terroristes qui étaient venus de 100 pays membres de l’ONU.

Et Jaafari de poursuivre : « Le régime turc n’a pas rempli ses engagements en vertu de l’accord de Sotchi sur l’évacuation des réseaux terroristes de la zone de désescalade à Idleb », assurant que le fait de trancher la bataille à Idleb est inéluctable en cas de l’échec des efforts diplomatiques et politiques dans l’exécution de l’accord.

Quant à la situation dans le camp de Rukban, Jaafari a souligné l’ouverture de deux corridors humanitaires le 16 du mois dernier pour évacuer les personnes séquestrées dans le camp par les forces d’occupation américaines et les groupes terroristes qui en dépendent.

« La Syrie a affirmé à plusieurs reprises sa disposition à coopérer avec l’émissaire de l’ONU pour la Syrie, Geir Pederson, pour faire réussir sa mission dans la médiation d’un dialogue inter-syrien sous une direction syrienne dans le but de relancer le processus politique », a-t-il dit.

Jaafari a assuré que la Syrie considère toujours la cause palestinienne comme la cause centrale et que tout ce qui se passe dans la région vise à la liquider.

A.Chatta

Check Also

L’éphéméride du 19 juin

Damas – SANA / *Voici les plus importants événements qui se sont passés le 19 juin: …