Les murailles archéologiques de Palmyre résistent aux guerres et aux catastrophes naturelles

Homs/Les murailles de défense de Palmyre, construites par les Palmyréens au premier siècle de notre ère, sont l’un des monuments archéologiques les plus importants de la ville. Elles forment une série de fortifications défensives qui s’étendent du versant sud d’une colline située à l’ouest de la ville archéologique, encerclant le temple de Bêl.

Certaines parties des murailles de défense ont été détruites par les envahisseurs romains lors de leurs guerre contre Palmyre en 272et 273 après JC.

« En 41 avant J.-C., les Palmyréens décidèrent de construire un “mur de douane” autour de leur ville pour la protéger des envahisseurs après que le dirigeant romain Marcus Antonius eut envahi la ville de Palmyre en raison de sa richesse en trésors, en tant que centre commercial international sur la Route de la Soie ». a déclaré au correspondant de l’Agence Sana le Secrétaire du musée de Palmyre,  Khalil Hariri.

Hariri a indiqué qu’après l’expansion du commerce de la ville, les Palmyréens eurent mis en place un mur de défense de six km de longueur afin de protéger la ville de Palmyre de la cupidité de ses ennemis. Le mur a été fait de pierres taillées comportant des tours de forme carrée espacées de 37 mètres et construites sous le règne du roi Odaenathus et de la reine Zénobie.

Le mur a été rénové à plusieurs reprises à l’époque des empereurs romains après que la ville eut été frappée par de nombreux tremblements de terre.

Depuis 1957, la Direction générale des Antiquités et des Musées a procédé à des fouilles et a reconstruit les parties détruites des remparts septentrionaux, en commençant par l’angle ouest du Musée national jusqu’au sommet de la colline derrière le camp de Dioclétien.

Des fouilles effectuées par des expéditions archéologiques nationales sur le site ont montré que les murs se composent d’un double mur de 310 cm de largeur, dont la face extérieure était construite en calcaire, tandis que la partie interne du mur était construite en calcaire tendre.

Les murs sont entourés d’une tranchée de cinq mètres de profondeur, 8 mètres de largeur et 5,6 mètres de hauteur, en tenant compte du fait que la hauteur des murs était de 12 mètres dans le passé et que ces murs avaient auparavant sept portes, trois sur le mur nord et les trois autres sur le mur sud.

Raghda Bittar

Check Also

Sayed Nasrallah : La résistance est la solution pour reprendre les territoires occupés

Beyrouth-SANA / Le Secrétaire général du Hezbollah, Sayed Hassan Nasrallah, a affirmé que la résistance …