Le général Chaar s’entretient avec le ministre adjoint indien des AE de la coopération bilatérale

Damas / Le général Mohammad Chaar, ministre de l’intérieur au gouvernement chargé d’expédier les affaires courantes, s’est entretenu avec S.K. Sinha, ministre adjoint indien des AE, des moyens de booster la coopération bilatérale au profit des deux pays amis.

Le général Chaar a indiqué que la Syrie fait l’objet d’une guerre déclenchée par des réseaux terroristes dont les éléments appartiennent à 83 pays et conduite par des pays régionaux, arabes et étrangers en vue d’émietter les peuples de la région, en particulier le peuple syrien.

“La Syrie a fait part au monde entier que les réseaux terroristes visent l’unité du peuple syrien et servent le projet américano-israélien dans la région en lui imposant des volontés extérieures”, a-t-il dit.

Il a mis l’accent sur les positions de l’Inde devant les instances internationales vis-à-vis du terrorisme visant la Syrie, insistant sur l’importance de la coopération entre les deux pays dans le domaine de la lutte anti-terroriste.

De son côté, S.K. Sinha a affirmé que son pays soutient le règlement politique et pacifique de la crise en Syrie.

Il a émis son espoir de la coopération avec la Syrie dans le domaine de la lutte anti-terroriste.

Haydar : Les réseaux terroristes exécutent les agendas des pays régionaux et internationaux dans la région

Le ministre d’Etat aux affaires de la réconciliation nationale au gouvernement chargé d’expédier les affaires courantes, Ali Haydar, a assuré que le soi-disant “Etat Islamique en Irak et au Levant” et les autres réseaux terroristes exécutent les agendas des pays régionaux et internationaux dans la région.

Recevant S.K. Sinha, Haydar a fait savoir que la Syrie était parmi les premiers pays qui avaient souffert du terrorisme et réclamé de le définir précisément, de lutter contre ce phénomène et d’assécher ses ressources au niveau du monde entier, mettant en garde contre les objectifs politiques qu’apporterait le projet britannique au Conseil de sécurité.

Il a affirmé l’importance de faire différence entre la lutte anti-terroriste en tant que projet international et l’ingérence dans les affaires intérieures des pays sous les slogans de la lutte contre le terrorisme.

Haydar a souligné la disposition du gouvernement syrien à coopérer avec l’Inde pour traiter les dossiers des Indiens qui avaient adhéré aux réseaux terroristes, mettant l’accent sur la position indienne soutenant la Syrie et son peuple devant les instances internationales.

Pour sa part, le ministre adjoint indien des AE a souligné la nécessité de résoudre la crise en Syrie par des voies pacifiques et politiques.

Il a aussi fait savoir que sa visite avait pour objectif de coopérer avec le gouvernement syrien pour traiter la situation des citoyens indiens qui avaient adhéré aux réseaux terroristes en Syrie.

S.K. Sinha a affirmé l’importance de la coopération au niveau international dans les domaines de la lutte anti-terroriste.

Dans une déclaration faite à l’issue de la réunion, le ministre Haydar a souligné que la Syrie et l’Inde sont d’accord sur le règlement politique de la crise en Syrie.

Il a aussi fait noter que les deux parties ont convenu de ne pas confondre entre la lutte anti-terroriste et le processus politique qui réglera la crise en Syrie.

“La guerre contre le terrorisme implique la participation de tous les pays à la lutte contre ce phénomène mondial, loin de l’ingérence dans les affaires intérieures de tout pays qui lutte contre le terrorisme sur ses territoires”, a-t-il conclu.

R.F. / A. Chatta

Check Also

Le Gouverneur de Damas rencontre une délégation de l’Union des communautés, institutions et personnalités palestiniennes dans la diaspora-Europe

Damas –SANA/Lors de sa rencontre aujourd’hui avec une délégation de membres du secrétariat général de …