Sabbagh : L’imposition continue par l’Occident de ses mesures coercitives illégales exacerbe les souffrances des millions de Syriens

New York-Sana/ Le représentant permanent de la Syrie auprès de l’ONU, l’ambassadeur Bassam Sabbagh, a affirmé que le terrorisme économique et les politiques de punition collective représentées par les mesures coercitives unilatérales illégales imposées par les États-Unis et l’Union européenne ont exacerbé les souffrances des millions de Syriens qui font face à de grandes difficultés en subvenir à leurs besoins fondamentaux.

Lors d’une séance du Conseil de sécurité tenue aujourd’hui sur la question humanitaire en Syrie, Sabbagh a expliqué que les effets catastrophiques du blocus illégal et inhumain imposé à la Syrie affectent divers secteurs de la vie en Syrie, limitent considérablement la capacité des institutions de l’État à fournir des services de base et empêchent la mise en œuvre de nombreux programmes et projets de coopération entre la Syrie et ses partenaires dans le domaine humanitaire, tels que les Nations Unies et ses agences spécialisées, le Comité international de la Croix-Rouge et des dizaines d’ONG étrangères autorisées à travailler en Syrie, y compris des projets confirmés par la résolution N° 2585.

Sabbagh a souligné que les actes et les pratiques immoraux de certains pays influents sur la scène internationale et hostiles à la Syrie, prouvent la fausseté de leurs allégations quant à leur préoccupation pour la situation humanitaire en Syrie et dévoilent leur politisation des principes les plus élémentaires de l’action humanitaire.

Sabbagh a souligné que les pays membres permanents occidentaux du Conseil de sécurité et leurs alliés avaient entravé les efforts visant à améliorer la situation humanitaire en Syrie, car ils ont retenu le financement du plan de réponse humanitaire et ont également entravé la mise en œuvre des dispositions de la résolution N° 2585 relatives à la prise de mesures concrètes pour répondre aux besoins urgents du peuple syrien.

Sabbagh a indiqué que la Syrie avait envoyé, il y a quelques jours, deux messages identiques au Secrétaire général des Nations unies et au Président du Conseil de sécurité, au sujet des crimes commis par le réseau terroriste «Daech», la milice séparatiste «FDS» et l’occupation américaine dans la ville de Hassaké, qui a coûté la vie à des civils innocents, causé de graves blessures à d’autres, y compris des enfants et des femmes, détruit de nombreuses installations et infrastructures civiles et entraîné le déplacement massif de milliers de familles syriennes vers les zones sûres.

Sabbagh a souligné que ce qui s’est passé à Hassaké au cours des derniers jours, avait révélé l’incapacité de l’ONU, de ses agences spécialisées et d’autres organisations internationales à répondre avec l’efficacité requise pour faire face à ce défi, malgré l’appel urgent lancé par la Syrie samedi dernier, et les grandes facilités qu’elle leur offrait pour mener à bien leur travail.

Le représentant permanent de la Syrie auprès des Nations unies a souligné que les crimes des forces d’occupation américaine et des réseaux qui lui sont affiliées dans le nord-est de la Syrie s’intègrent avec les crimes des forces d’occupation turque et les groupes terroristes qu’elles parrainent dans le nord-ouest de la Syrie, dont en tête ‘’le Front Nosra’’, qui figure sur la liste des entités terroristes du Conseil de sécurité, soulignant que malgré les appels répétés de la Syrie, au fil des années, à agir contre ces réseaux terroristes, le Conseil de sécurité n’est toujours pas en mesure d’assumer ses responsabilités.

Sabbagh a réitéré le rejet par la Syrie du soi-disant «mécanisme transfrontalier» en raison de sa violation de la souveraineté, de l’indépendance, de l’unité et de l’intégrité territoriale de la Syrie, et parce qu’il permet au réseau «Front Nosra» et à d’autres entités terroristes qui lui sont associées de continuer son contrôle sur Idleb et tenir son peuple en otage et en tant que bouclier humain.

D.Hmaiché.

Check Also

La symphonie nationale syrienne anime une soirée exceptionnelle d’opéra à Damas

Damas-SANA /Avec de nouveaux voix d’opéra, une soirée lyrique exceptionnelle d’opéra, a eu lieu  hier …