Au 30e anniversaire de l’indépendance de l’Arménie, les relations historiques avec la Syrie se basent toujours sur le respect

Damas-SANA / La République d’Arménie commémore aujourd’hui le 30e anniversaire de son indépendance, alors qu’elle œuvre pour nouer ses relations sur la base de l’association ouverte et du dialogue et afin de consolider sa sécurité et préserver des circonstances extérieures appropriées pour développer le pays et garantir les intérêts de son peuple.

Les relations syro-arméniennes se basent sur l’amitié, le respect et le soutien mutuel dans les différentes questions qui intéressent les peuples des deux pays et constituent des relations historiques caractérisées par un lien culturel humain, vu que les Arméniens font partie intégrante du tissu social syrien qui a accueilli les Arméniens qui avaient survécu les massacres des Ottomans il y a plus de 100 ans, lesquels ont été qualifiés de «plus féroces contre l’humanité » par l’Assemblée du peuple qui les a condamnés en 2020.

Après la proclamation de l’indépendance de l’Arménie en 1991, elle a noué des relations diplomatiques avec la Syrie en 1992, et a ouvert l’ambassade d’Arménie à Damas en novembre de la même année, tandis que l’ambassade de Syrie a été ouverte à Erevan en 1997.

Lors de la guerre terroriste visant la Syrie, l’ambassade d’Arménie a poursuivi son action pour démontrer l’appréciation qu’apportent les Arméniens aux relations historiques authentiques et la constance de son soutien à la souveraineté et à l’intégrité territoriale de la Syrie.

La détermination des deux pays de consolider leurs relations bilatérales s’est reflétée par la signature d’un certain nombre d’accords, dont des accords d’échanges commerciaux et de coopération économique, culturelle, consulaire, scientifique et technique, en plus des accords relatifs au renforcement de la coopération et du contact parlementaire.

En 2019, l’Arménie a envoyé une mission humanitaire qui a compris des médecins pour octroyer des soins médicaux, ainsi que des sapeurs pour déminer les zones qui avaient été auparavant contrôlées par les groupes terroristes dans le gouvernorat d’Alep.

En juin 2017, le trafic aérien entre Damas et Erevan a été repris après un arrêt pour des années à cause de la guerre terroriste visant la Syrie.

B.D./ A.Ch.

Check Also

L’occupant turc et ses mercenaires réattaquent Tell Tamr dans la banlieue de Hassaké

Hassaké-SANA / L’occupant turc et ses mercenaires terroristes ont réattaqué les villages et les localités …